Energiezoom
Forums Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Ajoutez vos articles  
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Perspectives

Situation mondiale
Banque de données

ZOOM SUR
 
 
ZOOM SUR JUILLET 2007
Le monopolisateur du gaz naturel russe Gazprom a signé un contrat avec Total au titre duquel cette dernière aura une part de 25% du projet de développement du gisement de gaz naturel de Shtokman en mer de Barents

Royaume Uni 01 juillet

Une canalisation du CATS (Central Area Transmission System) a été endommagée par l’ancre d’un marin en mer du nord, poussant ses responsables à sa fermeture pour réparation. Cette canalisation de 400 km fournit le gaz naturel produit dans les gisements de la mer du nord au Royaume Uni. Des analystes indépendants estiment que les gisements pétroliers affectés par cette fermeture devraient stocker une quantité de 100.000 barils baril/d environ de leur production jusqu'à ce que la canalisation soit réparée. Sa remise en service est prévue en septembre. Il est cependant important de signaler qu’en 2006, le Royaume Uni a produit 1.7 Mbarils/d de pétrole, ce qui en a fait l’un des plus grands producteurs du pétrole de l'Europe.


Russie 13 juillet

Le monopolisateur du gaz naturel russe Gazprom a signé un contrat avec Total au titre duquel cette dernière aura une part de 25% du projet de développement du gisement de gaz naturel de Shtokman en mer de Barents. Ce champ contient des réserves de gaz naturel estimées à 130 Tcf, ce qui en fait l’un des plus grands gisements de gaz naturel non développés du monde. La première phase de ce projet sera mise en place à l’horizon 2013 avec une capacité de 838 milliards de pied cube par an. Les responsables de Gazprom souhaitent que la production de shtokman soit exportée, sous forme de GNL, vers l’Amérique du nord et aussi injectée dans les marchés européens. Il importe aussi de signaler que la Russie détient les plus grandes réserves du gaz naturel du monde, avec 1.680 Tcf avant janvier 2007.


Japon 16 juillet

Au japon, la compagnie TEPCO (Tokyo Electric Power Company) a arrêté les trois réacteurs 3, 4 et 7 après qu’un tremblement de terre ait frappé la préfecture de inNiigata. Les quatre réacteurs restants étant à l’arrêt pour entretien, le service de la centrale est totalement arrêté. L’usine de Kashiwazaki-Kariwa a une capacité de 8.2 gigawatts, ce qui en fait la plus grande station d’énergie nucléaire au Japon. Cet arrêt, produira une augmentation de la consommation pétrolière du pays de 150.000 baril/d. Les responsables de TEPCO n’ont pourtant pas donné de date précise pour la remise en service de la station.

 

 
 
OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE