Energiezoom
Forums Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Ajoutez vos articles  
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Perspectives

Situation mondiale
Banque de données

ZOOM SUR
 
 
APPEL D'OFFRE POUR PARC EOLIEN OFFSHORE
PROVIDENCE (Etats-Unis) - 09/04/2008 - The Providence Journal du 4 Avril rapporte que l'État de Rhode Island a lancé un appel d'offre à participation en direction de toute société privée qui sera capable de construire, financer et exploiter un parc éolien offshore à peu près de la même taille que le projet Cape Wind dans le Massachusetts (cf. notre archive du 18/01 ICI) qui prévoit déjà d'installer 130 turbines de 3,6 MW. Il s'agira d'être capable de générer 15% de l'électricité consommée dans l'Etat de Rhode Island soit un total de 1, 3 millions de MWh (soit 1,3 TWh) par an. C'est le Gouverneur Carcieri et son conseiller pour les énergies, Andrew Dzykewicz, qui l'ont annoncé. Les termes sont clairs : l'état de Rhode Island ne jouera aucun rôle dans le financement du projet mais " fera tous les efforts possible " pour faciliter les démarches administratives d'implantation et assurer un contrat à long terme de rachat de l'énergie produite. Les propositions devront être remises avant le 16 mai prochain et permettre de fournir dans un premier temps et de façon urgente, de l'électricité aux 1000 résidents de Block Island qui paient en ce moment 40 cts du kWh soit 4 fois le prix du kWh sur le continent. L'appel d'offre porte, dans un premier temps, sur 56 turbines pouvant générer 222 MW d'électricité (la moitié du projet Cap Wind). Le coût moyen de l'électricité produite sur les 20 ans à venir devra être de 0,96 cts du kWh au cours actuel du dollarMais au delà de ces chiffres, ce qui a surtout attiré l'attention des observateurs dans ce projet, ce sont les sites pressentis pour les futures implantations. Sur les 11 sites sélectionnés par l'agence Applied Technology & Management pour l'Etat de Rhode Island, 10 sont offshore. Bien qu'il ne fasse plus guère de doute que l'implantation se fera offshore, aucune décision n'a, pour l'instant, été arrêtée quant au périmètre précis. Et c'est là que l'affaire se corse.

Les deux périmètres " préférés " du gouverneur se situent au large des plages sud et ouest de Block Island. Décrypté par les observateurs locaux, cela signifie en clair qu'il n'en reste plus qu'un puisque le périmètre situé au sud de Block Island est dans les eaux territoriales de l'Etat de Rhode Island tandis que l'autre (au sud-ouest de l'île) est dans les eaux fédérales. À l'heure qu'il est, la MMS (Mineral Management Service) l'institution fédérale en charge des implantations offshore n'ayant toujours pas émis de règles relatives à l'implantation de projets sur le plateau continental extérieur et ayant peu de chances de le faire avant les élections présidentielles, cela restreint, de facto, le choix. Tout indique que les entreprises tentées par ce projet auront tout intérêt à concentrer leur proposition sur une implantation dans le périmètre des eaux de l'Etat de Rhode ISaland et que l'implantation de ce parc se fera au large des plages sud de Block Island. Une histoire on ne peut plus américaine !

Article : Francis Rousseau
Sources : The Providence Journal 04/04/2008

 

 
 
OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE