Energiezoom
Forums Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Ajoutez vos articles  
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Perspectives

Situation mondiale
Banque de données

ZOOM SUR
 
 
LA SECURITE ENERGETIQUE EN TUNISIE EN DEBAT
Une journée d'étude a été organisée, mercredi, à la Chambre des députés au Bardo, sur le thème «la sécurité énergétique en Tunisie». Cette journée, à laquelle ont participé plusieurs parlementaires (députés et conseillers) et des experts en énergie, a permis de passer en revue la conjoncture énergétique dans le monde et les stratégies adoptées par la Tunisie pour atténuer l'impact de la hausse des prix des hydrocarbures. M. Fouad Mebazaa, président de la Chambre des députés, qui présidait les travaux de cette manifestation, a souligné que cette rencontre vient approfondir la réflexion sur la sécurité énergétique en Tunisie, sensibiliser davantage à la situation dans le monde et inciter à réfléchir sur les moyens de faire face à la flambée des prix des hydrocarbures.

Il a fait remarquer que la situation énergétique en Tunisie, n'a pas pris un tournant périlleux, l'Etat ayant fait montre d'une grande capacité à la maîtriser. Toutefois, a-t-il ajouté, si la flambée des cours se poursuit, il serait impératif d'adopter une stratégie adéquate permettant de réaliser la sécurité énergétique nationale qui demeure une condition indispensable à la poursuite du processus de développement du pays. M. Khaled Gaddour, directeur général des réformes et études prospectives et administratives au premier ministère a analysé, pour sa part, les évolutions de la situation énergétique à l'échelle internationale et la hausse des prix qui ont quintuplé depuis 2001, précisant que ces mutations, qui sont soit d'ordre structurel ou conjoncturel, sont imputées à des facteurs géologiques, géostratégiques, économiques et financiers.

La Tunisie a adopté dans le domaine de l'énergie une stratégie clairvoyante basée sur trois axes fondamentaux en l'occurrence : l'augmentation de la production à travers la recherche et la prospection, la maîtrise de l'énergie et la promotion des énergies renouvelables.

S'agissant de la recherche et prospection, M. Mohamed Akrout, directeur général de l'énergie (ministère de l'industrie, de l'énergie et des petites et moyennes entreprises) a rappelé que la stratégie de développement du secteur énergétique en 2008 vise à accroître le nombre des permis de prospection de pétrole pour le porter à 57 permis contre 52 en 2007. Le nombre de forages sera maintenu au niveau de celui de 2007, soit 15 forages.
L'année 2008 connaîtra, a-t-il dit, une nette amélioration de la production d'hydrocarbures, laquelle va atteindre 7,4 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) contre 6,7 tep en 2007, et ce grace à l'augmentation de la production du gaz naturel.

La maîtrise de l'énergie demeure la composante fondamentale de la stratégie nationale dans ce domaine. Le programme triennal 2005-2007 a permis de réduire de 8% la demande en 2007. Un deuxième programme quadriennal couvrant la période 2008-2011 a été arrêté dans l'objectif de réaliser une économie de l'énergie primaire de 20% à l'horizon 2011, soit l'équivalent de 2 millions de tonnes équivalents pétrole (tep).

La stratégie nationale a également pour but d'améliorer la contribution des énergies renouvelables à la consommation globale à 4% en 2011 et de développer la recherche scientifique dans ce domaine.
Les participants à cette journée ont souligné la nécessité de sensibiliser davantage à l'importance de la maîtrise de l'énergie et de la rationalisation de sa consommation, l'objectif étant de garantir un développement économique durable du pays.
Source : www.infotuinise.com

 

 
 
OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE