Energiezoom
Forums Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Ajoutez vos articles  
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Perspectives

Situation mondiale
Banque de données

ZOOM SUR
 
 
ALGERIE: LA CAPACITE DE RAFFINAGE PASSERA A 50 MT/AN EN 2014 CONTRE 22 MT/AN
ALGER, 18 mai 2008 (AFP) - La capacité de raffinage de l'Algérie passera de 22 millions de tonnes par an actuellement à 50 millions de tonnes/an en 2014, a annoncé samedi à Alger le ministre algérien de l'Energie et des Mines Chakib Khelil.

Il s'agira là de "répondre aux nouvelles contraintes imposées par la législation algérienne en matière d'environnement dans un marché local marqué par la prédominance de la demande de diesel au détriment des essences", a-t-il expliqué.

L'Algérie a deux grands projets de raffineries à Skikda (est, 5 millions de tonnes/an de condensat) qui doit entrer en production fin 2008 et à Tiaret (centre-ouest 15 millions de tonnes/an) qui doit être opérationnelle en 2014.

"L'augmentation des capacités de raffinage pour répondre à la demande croissante en énergie est une priorité de l'Algérie", a déclaré Abdelhafid Feghouli, vice-président des activités aval (raffinage, distribution) de la compagnie publique d'hydrocarbures Sonatrach.

Le PDG de la société nationale de raffinage Naftec, filiale de Sonatrach, Akli Remini, a indiqué pour sa part que quatre milliards de dollars seront consacrés au programme de réhabilitation des raffineries en Algérie d'ici 2012. "Il s'agit de porter la capacité de production des trois raffineries actuelles de Naftec à Alger, Arzew (ouest) et Skikda, de 22 millions à 27 millions de tonnes/an", a-t-il précisé.

La conférence rassemble une centaine d'experts algériens et étrangers, dont des experts africains et des représentants de l'Institut français du pétrole.

 

 
 
OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE