Energiezoom
Forums Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Ajoutez vos articles  
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Perspectives

Situation mondiale
Banque de données

ZOOM SUR
 
 
ÉNERGIE : LE MAROC DOIT RENFORCER LOCALEMENT SA CAPACITE DE PRODUCTION
Le Souverain a précisé que le Maroc n’a d’autre choix que de renforcer localement sa capacité de production d’énergie. Le Royaume doit ouvrir la voie aux investissements prometteurs en matière d’approvisionnement énergétique.

A fin 2007, le taux d’électrification rurale (TER) du Royaume, toutes techniques d’électrification confondues, a atteint 93% contre 88% à fin 2006.

Cette année marque donc un tournant dans le monde rural. De 1996 à 2007, les réalisations, toutes techniques confondues, ont concerné 31.639 villages regroupant 1.766 960 foyers dont 44.719 foyers répartis dans 3.163 villages par kits photovoltaïques. Depuis son accession au trône SM le Roi Mohammed VI a accordé une importance capitale à l’énergie. «Il faudrait donc suivre une politique alliant, d’une part, la gestion rationnelle des produits énergétiques et, d’autre part, l’adoption d’une stratégie efficiente visant à réduire la consommation de l’énergie, sans porter atteinte à la productivité. Il est également nécessaire de veiller, dans le cadre de cette démarche, à la protection et à la diversification des sources d’énergie.

Le Maroc n’a d’autre choix que de renforcer localement sa capacité de production d’énergie et d’ouvrir la voie aux investissements prometteurs en matière d’approvisionnement énergétique. Il se doit également de poursuivre résolument les efforts visant à faire des énergies alternatives et renouvelables la clé de voûte de la politique énergétique nationale», a annoncé SM le Roi Mohammed VI, mercredi 30 juillet, lors du discours de la Fête du Trône. «Nous saisissons cette occasion pour dire combien Nous nous réjouissons du soutien fraternel et de la solidarité agissante dont ont fait preuve, à notre égard, Nos très Chers Frères, le Serviteur des Lieux Saints, le Roi Abdullah ben Abdulaziz Al Saoud, Souverain du Royaume d’Arabie Saoudite, et Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nehyane, Président de l’Etat des Emirats Arabes Unis. Nous avons versé le don fait par ces deux pays frères, ainsi qu’une contribution du Fonds Hassan II pour le Développement économique et social, au Fonds spécial que Nous avons mis en place pour assurer le développement en matière énergétique. Ce Fonds permettra ainsi d’apporter le soutien nécessaire aux programmes de recherche d’efficacité en matière d’économie d’énergie, et d’inciter les investisseurs à utiliser les énergies alternatives et renouvelables», a-t-il ajouté. «Parallèlement, Nous appelons le gouvernement à adopter une nouvelle stratégie dédiée aux secteurs de l’industrie et des services et au développement des nouvelles technologies. Cette stratégie devrait être axée sur l’exploitation optimale des opportunités induites par la mondialisation en matière de flux d’investissements», a poursuivi le Souverain.

Cette année, le Souverain a lancé, le mardi 15 avril, un plan urgent pour la réduction de la consommation de l’énergie électrique. Ce plan d’actions prioritaires pour la période 2008-2012 a été élaboré pour répondre aux besoins de plus en plus croissants du pays en électricité. Actuellement, le Maroc connaît une forte croissance de la demande en énergie électrique estimée de 8 à 9 % par an, nécessitant un investissement annuel de 10 milliards de dirhams dans la production, le transport et la distribution d’énergie électrique. SM le Roi Mohammed VI a ainsi donné Ses Hautes instructions pour la mise en œuvre «d’un plan national coordonné en vue de traiter les problématiques relatives à l’offre et à la demande d’électricité». Pour l’offre, il s’agit essentiellement d’accélérer les plans d’équipement à l’horizon 2012 et l’exécution d’un plan multi-annuel. Il y a tout juste une semaine, Younès Maamar, directeur général de l’Office national de l’électricité (ONE), a annoncé le programme d’équipements des réseaux de transport et de distribution de l’ONE. Pour la période 2008-2010, ce programme nécessite un investissement de 7,5 milliards de dirhams. Pour exécuter ce programme d’actions, le Souverain a recommandé «une gouvernance spécifique» à travers la mise en place d’un comité national d’orientation présidé par le Premier ministre et un comité de pilotage présidé par la ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Ces deux comités sont chargés du suivi de l’exécution des actions opérationnelles à travers 7 groupes de travail. Financée par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, cette étude comporte également une deuxième phase relative à la mise en place d’une stratégie renouvelée et la planification des capacités à l’horizon 2020-2030 et une troisième phase portant sur la réorganisation du secteur. Avec la fin du programme d’électrification rurale prévu en cette année, le bilan des réalisations atteindra les chiffres suivants : électrification de 36.100 villages. électrification de 1.939.000 foyers. Plus de 11, 6 millions de bénéficiaires. Un taux d’électrification rurale de 98%.

Par : Mounir Siraj

source : www.aujourdhui.ma

 

 
 
OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE