Energiezoom
Forums Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Ajoutez vos articles  
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Perspectives

Situation mondiale
Banque de données

ZOOM SUR
 
 
CONSOMMATION PRIMAIRE
Région par région, la consommation primaire de 1990 est projetée en 2020 ou 2050

Région par région, la consommation primaire de 1990 est projetée en 2020 ou 2050 à l’aide de relations simples du type suivant : avec, de l’année initiale (0) à l’année visée :
E consommation d’énergie primaire ;
H nombre d’habitants ;
Y produit intérieur brut (PIB) ;
E/Y intensité énergétique du PIB.
Sur des horizons de temps plus courts ou des régions du monde plus homogènes, on peut :
— intégrer dans un même indicateur les composantes démographiques et économiques
— mais dissocier, dans l’intensité énergétique du PIB, l’effet prix (par un coefficient d’élasticité de la demande aux variations des prix) et les gains d’efficacité énergétique autonomes, indépendants du prix.
Les consommations par région sont fréquemment regroupées en trois grands sous-ensembles géopolitiques représentant les pays capitalistes avancés membres de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique) ; les anciens pays socialistes d’Europe réunis sous le sigle ECO/CEI (Europe centrale et orientale/Communauté des États Indépendants) ; les pays en développement.
Selon le scénario tendanciel du CME (Congrès Mondial de l’Énergie), les perspectives de consommation primaire mondiale s’établissent à 13,6 Gtep en 2020 et 19,8 Gtep en 2050.
Elles sont encadrées par deux autres perspectives qui expriment :
— des conditions particulièrement favorables pour la croissance économique, notamment dans les pays en développement, sans effort exceptionnel pour élever l’efficacité des utilisations de l’énergie ;
— des conditions de croissance économique intermédiaires, accompagnées d’un transfert massif de ressources financières et technologiques vers les pays qui doivent se développer, sans détériorer leur environnement.



E/ E0 = H/ H0 (Y / H)/ (Y0/ H0) (E/ Y)/( E0/ Y0)

À l’horizon 2050, l’écart de consommation primaire entre les scénarios dépasse la consommation mondiale de 1990, ce qui fournit une estimation du potentiel d’élévation de l’efficacité énergétique sur la période considérée.
Tous scénarios confondus, ces perspectives expriment deux tendances lourdes de la consommation mondiale sur la première moitié du XXIe siècle :
— le déplacement continu de cette consommation des pays développés (OCDE) vers les pays en développement;
— la poursuite du ralentissement de la croissance de la consommation d’énergie, laquelle pourrait même devenir négative dans les pays de l’OCDE.

 

 
 
OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE