Energiezoom
Forums Agenda Offres Emploi Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Energie Eolienne  
 
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Situation mondiale

Perspectives
Banque de données

ZOOM SUR
 
APPEL D'OFFRE POUR PARC EOLIEN OFFSHORE
PROVIDENCE (Etats-Unis) - 09/04/2008 - The Providence Journal du 4 Avril rapporte que l'État de Rhode Island a lancé un appel d'offre à participation en direction de toute société privée qui sera capable de construire, financer et exploiter un parc éolien offshore à peu près de la même taille que le projet Cape Wind dans le Massachusetts (cf. notre archive du 18/01 ICI) qui prévoit déjà d'installer 130 turbines de 3,6 MW. Il s'agira d'être capable de générer 15% de l'électricité consommée dans l'Etat de Rhode Island soit un total de 1, 3 millions de MWh (soit 1,3 TWh) par an. C'est le Gouverneur Carcieri et son conseiller pour les énergies, Andrew Dzykewicz, qui l'ont annoncé. Les termes sont clairs : l'état de Rhode Island ne jouera aucun rôle dans le financement du projet mais " fera tous les efforts possible " pour faciliter les démarches administratives d'implantation et assurer un contrat à long terme de rachat de l'énergie produite. Les propositions devront être remises avant le 16 mai prochain et permettre de fournir dans un premier temps et de façon urgente, de l'électricité aux 1000 résidents de Block Island qui paient en ce moment 40 cts du kWh soit 4 fois le prix du kWh sur le continent. L'appel d'offre porte, dans un premier temps, sur 56 turbines pouvant générer 222 MW d'électricité (la moitié du projet Cap Wind). Le coût moyen de l'électricité produite sur les 20 ans à venir devra être de 0,96 cts du kWh au cours actuel du dollarMais au delà de ces chiffres, ce qui a surtout attiré l'attention des observateurs dans ce projet, ce sont les sites pressentis pour les futures implantations. Sur les 11 sites sélectionnés par l'agence Applied Technology & Management pour l'Etat de Rhode Island, 10 sont offshore. Bien qu'il ne fasse plus guère de doute que l'implantation se fera offshore, aucune décision n'a, pour l'instant, été arrêtée quant au périmètre précis. Et c'est là que l'affaire se corse.
SIEMENS PREND EN CHARGE UN VASTE PROJET D'EOLIENNES
C'est Siemens Canada qui va fournir les 86 éoliennes prévues pour Wolfe Island Wind Project, un vaste projet d’énergie alternative implanté en Ontario. Le parc éolien sera situé à Wolfe Island, près de Kingston (Ontario). Il aura une capacité de 200 mégawatts (MW). Les turbines pourront répondre à la demande de 75 000 ménages. On prévoit la mise en service d’ici l'automne 2008. Par l’entremise de sa filiale Canadian Renewable Energy Corporation, Canadian Hydro Developers est promoteur, propriétaire et exploitant du projet ontarien. Ainsi, Siemens va fournir 86 éoliennes SWT-2.3-93 dont la puissance individuelle est de 2,3 MW. Elle assurera le service et l'entretien pendant deux ans. Le Groupe Transport et distribution d'énergie de Siemens va également fournir deux transformateurs.
DES EOLIENNES SUR PLATEFORMES FLOTTANTES
Le potentiel d’énergie éolienne en mer fait rêver plusieurs promoteurs. Les vents y sont plus stables et puissants que sur terre, et il y a souvent moins d’opposition de groupes locaux. Les coûts de ces projets sont toutefois prohibitifs, notamment à cause des fondations qui doivent être construites en eau profonde. Voilà pourquoi des entreprises proposent une approche différente. Pourquoi ne pas s’inspirer des plateformes pétrolières et faire flotter des éoliennes, plutôt que de les insérer dans des gigantesques fondations de ciment ?
ÉNERGIE : THEOLIA S’IMPLANTE A TETOUAN
Theolia vient d’acquérir la centrale éolienne de 50,4 MW de Tétouan, en rachetant les 84,5 % du capital détenu par le groupe EDF.Theolia s’implante au Maroc. Ce leader européen de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables vient d’acquérir 84,5 % du capital de la Compagnie éolienne du détroit (CED) détenu par le groupe français EDF. Demain, jeudi 20 septembre, Jean Marie Santander, président-directeur général de Theolia, annoncera en détail les raisons de cette acquisition ainsi que ses ambitions au Maroc, lors d’une conférence de presse, à Casablanca. La CED est devenue ainsi la première centrale éolienne dans un pays émergent détenue par cette société française. Le montant de la transaction n'est précisé par aucune des deux sociétés. «Dans un monde où les besoins énergétiques sont immenses et les ressources fossiles limitées, l'avenir est aux énergies renouvelables.
LES MECHINS: LE PROJET DE PARC EOLIEN DANS UNE IMPASSE
L’aménagement du parc éolien de 150 MW de Cartier Énergie aux Méchins en Gaspésie prévue pour 2009 est dans une impasse. Cartier Énergie exige la signature d’un contrat de 25 ans, renouvelable à la fin du bail, avec les 130 propriétaires des lots où doivent s’ériger les éoliennes et les chemins d’accès, alors que les propriétaires de ces terrains s’y opposent.
LA BRETAGNE PARIE SUR LES ENERGIES MARINES
Premier volet d'un projet global porté par le pôle de compétitivité Mer (pour exploiter l'énergie des courants marins), le prototype d'hydrolienne Sabella a été baptisé à Bénodet. La Région Bretagne saisit ce temps fort pour affirmer sa volonté de devenir "la" région pour les énergies marines et d'accueillir notamment un centre de recherche et d'expérimentation d'envergure nationale. Vent, houle, courants, marée : la Bretagne possède l'un des premiers potentiels physiques français en matière d'énergie marine. Elle est déjà susceptible de fournir d'ici 2010 10 % de la consommation électrique bretonne. La Région veut miser sur ces atouts pour faire de la Bretagne "la" Région française d'expériementation et de développement dans ce domaine et réaliser un schéma régional des énergies marines. Son président, Jean-Yves Le Drian, a profité pour l'annoncer d'une actualité phare : le baptème du prototype d'hydrolienne Sabella (à Bénodet le 28 mars dernier). Dans ce contexte, la Région développe son action dans plusieurs directions.La Région œuvre actuellement en faveur de la candidature de la Bretagne pour accueillir un centre de recherche et d'essai sur les énergies marines. Cette structure nationale fédérerait les inititives de R et D publique et privée dans ce domaine)
ENERTRAG FETE LA 1ERE ANNEE D'EXPLOITATION DE SON PARC
Vous voulez gagner une ascension en éolienne à une altitude de 100 mètres ? Alors rendez vous le vendredi 07 décembre sur le site du Chemin de Tuleras en Eure-et-Loir (28). La filiale française d'Enertrag du groupe Allemand du même nom, va fêter la première année de fonctionnement de son parc éolien du Chemin de Tuleras sur les communes de Villemeux-sur-Eure et Le Boullay-Thierry.Elle organise à cette date, aux pieds des mâts de ses machines, en partenariat avec l’ADEME et le SER, un spectaculaire jeu de lumières ouvert à tout public.
DE L'ENERGIE PROPRE POUR 75 000 MENAGES AU CANADA
La filiale canadienne du groupe Siemens a remporté dernièrement (7 novembre 2007) le plus grand projet d'éoliennes au Canada. Sur l'un des marchés éoliens qui connaît la plus forte expansion au monde, la société va devoir livrer 86 éoliennes au promoteur * du parc éolien de Wolfe Island près de Kingston (province de l'Ontario), avec une capacité installée de près de 200 mégawatts (MW). De par son nombre, les turbines pourront répondre à une demande en électricité d'au moins 75 000 ménages. Sa mise en service est prévue à l'automne 2008.
<<Début    <Précédent 1 2 3 4 5 6 8 9 10 11 12 13 14 15   Suivant>     Fin>>

OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE