Energiezoom
Forums Agenda Offres Emploi Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Energies fossiles  
 
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Situation mondiale

Perspectives
Banque de données

ZOOM SUR
 
PRODI ET LA HAUSSE DU PRIX DU PETROLE
Prodi alarmiste Une hausse de 10 dollars du baril de brut coûte 500 milliards de dollars à l’économie mondiale, a estimé lundi à Rome le chef du gouvernement de centre-gauche sortant en Italie Romano Prodi. "Il est nécessaire que les prix pétroliers soient relativement stables et à un niveau acceptable pour les consommateurs comme les producteurs", a-t-il plaidé, lors du Forum international de l’Energie à Rome."Des prix trop élevés pèsent sur l’économie mondiale, particulièrement sur les pays pauvres", avec un coût au niveau planétaire "estimé à 500 milliards de dollars par augmentation de 10 dollars du baril", a-t-il ajouté à cette conférence qui réunit de dimanche à mardi les pays producteurs et consommateurs de pétrole.
NOUVELLES ENERGIES: LE MAROC BIEN PLACE POUR DEVENIR UN GRAND PRODUCTEUR
Le Maroc dispose des ressources qui le prédestinent à devenir un grand producteur des nouvelles énergies, notamment éolienne, thermosolaire et hydraulique, a indiqué le secrétaire adjoint américain à l'efficacité énergétique et aux énergies renouvelables, Alexander Karsner. Le Maroc pourrait produire les énergies renouvelables et devenir, une fois libéré du fardeau de la facture pétrolière, un acteur important dans le secteur, a déclaré M. Karsner lors d'une rencontre sur les stratégies du Maroc pour promouvoir les énergies renouvelables, organisée mardi par l'ambassade du Maroc à Washington, en marge de la conférence internationale sur les énergies renouvelables, Wirec 2008, marquée par la participation de la ministre de l'énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Mme Amina Benkhadra.
L’ENERGIE EN ALGERIE A L’HORIZON 2030
L’Algérie ne dispose plus que de 20 à 30 années de production de pétrole et de gaz d’où l’urgence de la mise en place d’une stratégie énergétique ambitieuse.
LA SECURITE ENERGETIQUE EN TUNISIE EN DEBAT
Une journée d'étude a été organisée, mercredi, à la Chambre des députés au Bardo, sur le thème «la sécurité énergétique en Tunisie». Cette journée, à laquelle ont participé plusieurs parlementaires (députés et conseillers) et des experts en énergie, a permis de passer en revue la conjoncture énergétique dans le monde et les stratégies adoptées par la Tunisie pour atténuer l'impact de la hausse des prix des hydrocarbures. M. Fouad Mebazaa, président de la Chambre des députés, qui présidait les travaux de cette manifestation, a souligné que cette rencontre vient approfondir la réflexion sur la sécurité énergétique en Tunisie, sensibiliser davantage à la situation dans le monde et inciter à réfléchir sur les moyens de faire face à la flambée des prix des hydrocarbures.
LES PROVINCES ATLANTIQUES DU CANADA MULTIPLIENT LES PROJETS DANS LE DOMAINE DE L'ENERGIE
Derrière une colline, deux réservoirs en béton armé dominent la baie de Fundy, séparant Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Ecosse, provinces de l'est canadien, à 150 km de l'Etat américain du Maine. Les ouvriers entament la construction du troisième réservoir de gaz naturel liquéfié (GNL) de Canaport, qui sera le premier terminal méthanier canadien et l'un des plus gros à l'est de l'Amérique du Nord. Ce projet est un élément central de la stratégie exportatrice des quatre provinces du "Canada atlantique" (Terre-Neuve-et-Labrador, Ile-du-Prince-Edouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Ecosse), tournées vers le lucratif et proche marché de l'est américain qui a soif d'énergie.
SITUATION ENERGETIQUE EN MAURITANIE
En février 2006, la Mauritanie a commencé à produire son pétrole à partir du gisement pétrolier offshore Chinguetti, qui est situé à 90 km au sud-ouest de Nouakchott. Il présente des réserves estimées à 123 millions de barils. Actuellement, le champ produit autour de 15.000 barils par jour (baril/j), mais il est prévu d’atteindre une capacité de 75.000 barils/j vers la fin de 2006. Woodside Petroleum gère le champ de Chinguetti avec 47.38 % de participation conjointement avec Hardman Ressources (19.01 %), la Mauritanienne des Hydrocarbures (12 %), BG groupe (10.23%), Premier Oil (8.12 %) et Roc Oil (3.25%).
LES HYDROCARBURES EN EGYPTE : UN MOTEUR DE DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE
L'énergie continuera à jouer un rôle important dans l'économie de l'Egypte dans prochaines années. Bien que les exportations de l'Egypte en produits pétroliers et pétrole brut aient été diminuées ces dernières années, les prix plus élevés sur les marchés mondiaux ont poussé les revenus du pétrole de l'Egypte vers le haut. Le pays également a commencé des exportations du gaz naturel liquéfié (GNL) en janvier 2005, s'ajoutant à ses revenus d'hydrocarbures.
CHAUDIERES: LA COMBUSTION PAR FLUIDISATION
La fluidisation est une technique qui remonte aux années 20 lorsqu’elle fut utilisée par les Allemands dans l’industrie chimique et pétrochimique dans les gazéfieurs Winkler.
<<Début    <Précédent 1 2 4 5 6 7 8 9 10   Suivant>     Fin>>

OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE