Energiezoom
Forums Agenda Offres Emploi Archives Contact
ZOOM SUR L'ENERGIE MONDIALE Energies fossiles  
 
 
Sources d’énergie

Gestion de l’énergie

Situation mondiale

Perspectives
Banque de données

ZOOM SUR
 
TUNISIE - FRANCE : SIGNATURE DE TROIS ACCORDS DE COOPERATION
La Tunisie et la France ont signé lundi soir trois accords de coopération dans les domaines de l'énergie nucléaire civile, de l'émigration, du développement solidaire, du partenariat économique et financier à l'occasion de la visite du président français Nicolas Sarkozy en Tunisie. La signature des accords a eu lieu en présence du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et M. Sarkozy.
ALGERIE: LA CAPACITE DE RAFFINAGE PASSERA A 50 MT/AN EN 2014 CONTRE 22 MT/AN
ALGER, 18 mai 2008 (AFP) - La capacité de raffinage de l'Algérie passera de 22 millions de tonnes par an actuellement à 50 millions de tonnes/an en 2014, a annoncé samedi à Alger le ministre algérien de l'Energie et des Mines Chakib Khelil.
DEMARRAGE DE SA SOCIETE DE COMMERCIALISATION
Sonatrach a livré en date du 7 avril une première cargaison de GNL de 30 000 mètres cubes destinée à sa filiale Gas Commercializadora (SGC) au niveau du terminal regazéification de Barcelone, a annoncé un communiqué de Sonatrach. Cet évènement marque le lancement effectif des activités commerciales et opérationnelles de Sonatrach Gas Commercializadora qui a entamé l’approvisionnement en gaz naturel de son premier client Hidrocantrabrico Energia sur le marché espagnol, ajoute le texte.
SITUATION ENERGETIQUE EN AUSTRALIE
L'Australie est riche en ressources naturelles avec des réserves significatives en pétrole, en gaz naturel et en charbon. Sa consommation est dominée par le charbon, le carburant le plus utilisé pour la production de l’électricité. Le pétrole représente aussi une grande partie de la sa consommation énergétique, mais et vu sa production en déclin, le pays connaît de plus en plus de dépendance vis-à-vis de extérieure.
LE CHARBON AU CANADA : UNE RESSOURCES EN DECLIN
Le Canada contient des réserves importantes en charbon, estimées à 7.3 milliards de tonnes courtes environ. Sa production, concentrée dans la partie occidentale du pays, avec la moitié en Alberta, a diminué nettement ces dernières années, passant du pic de 86.7 tonnes courtes en 1997, à 68.5 de tonnes courtes en 2003.
L’ENERGIE EN ALGERIE : RICHESSE ECONOMIQUE
L'Algérie contiendrait 12.3 milliards de barils environ de réserves de pétrole estimées avant janvier 2007, ce qui en fait le troisième plus grand en Afrique (derrière la Libye et le Nigéria). Les réserves estimées de l'Algérie sont principalement situées dans la moitié orientale du pays. Le bassin de Hassi Messaoud contient 70 % de toutes les réserves du pays, alors que des réserves additionnelles sont situées en bassin de Berkine.
MAROC : SM LE ROI PRESIDE UNE SEANCE DE TRAVAIL SUR LE SECTEUR ENERGETIQUE
Cette étude, financée par le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social, comporte également une deuxième phase relative à la mise en place d'une stratégie renouvelée et la planification des capacités à l'horizon 2020-2030 et une troisième phase portant sur la réorganisation du secteur. Les conclusions de la première phase de cette étude ont été présentées à SM le Roi par Mme Amina Benkhadra, ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, qui a tout d'abord rappelé le contexte énergétique mondial marqué par la hausse continue des prix du pétrole et ses répercussions sur les finances publiques.
ÉNERGIE:LE PRIX DU PETROLE EST TROP ELEVE POUR TOUT LE MONDE
Le prix du pétrole "est trop élevé pour tout le monde", a estimé lundi le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Nobuo Tanaka, lors d’une conférence de presse à Rome en marge du Forum international de l’énergie. "Les prix du pétrole sont trop élevés pour tout le monde et particulièrement pour les pays en développement qui font également face à l’augmentation d’autres coûts", allusion à la flambée alimentaire, et "compte tenu des risques qui planent sur l’économie mondiale à l’heure actuelle", a dit M. Tanaka. Il a par ailleurs jugé que pour le moment, "la production est suffisante", car l’AIE table sur un affaiblissement de la demande dans la foulée du ralentissement économique mondial, même si la demande reste forte dans les économies émergentes, en Inde, en Chine et au Moyen-Orient.
<<Début    <Précédent 1 3 4 5 6 7 8 9 10   Suivant>     Fin>>

OBSERVATOIRE DE L'ENERGIE